De la chenille au papillon

Publié par Cyril Nermond le

De la chenille au papillon

Le beau passage de la chenille en un magnifique papillon : quel est le processus ?

La métamorphose de la chenille, d’un ravageur à 12 pattes accroché à un arbre, en un majestueux papillon volant est une métaphore parfaite du changement, de l’amélioration, de l’évasion, voire de la vie après la mort. Il s’agit d’un mécanisme fantastique que la nature a développé. Même si cela peut sembler féerique de l’extérieur, cette transmutation semble assez écœurant au fond du cocon. Découvrons le processus de cette transition.

 de la chenille au papillon

Le commencement : de l’œuf à la chenille

 

Tous les papillons et les mites commencent comme un œuf. Les œufs sont pondus par des femelles adultes et se trouvent généralement sur la face inférieure des feuilles. La femelle papillon utilisera son instinct pour sélectionner les meilleures plantes ou la meilleure source de nourriture pour sa progéniture.

 oeuf-papillon-naissance

L’éclosion de l’œuf

 

Les œufs éclosent de quelques jours à quelques semaines selon le type de chenille et les conditions météorologiques. La chenille se frayera un chemin hors de l’œuf pour commencer son nouveau voyage.

Au lieu de se développer comme la plupart des autres animaux, les chenilles ont quelque chose de très spécial à l’intérieur : des disques imaginaux. Ces «disques» ne sont que de petits groupes de cellules qui correspondent aux structures dont ils auront besoin à l’âge adulte. Il y a un disque imaginal pour chaque partie du corps adulte : aile, œil, jambe, etc.

 eclosion oeuf papillon

Le développement de la chenille

 

Ces petits insectes passent la plupart de leur temps à manger. Les chenilles peuvent manger beaucoup ! Les chenilles mangent les feuilles et chaque chenille à sa feuille de choix … de l’asclépiade à l’aneth et au chou.

Lorsqu’elles ne mangent pas, ils passent leur temps à se cacher des prédateurs, à se reposer et à grandir. Elles grandissent si vite ! Comme chez tous les insectes, c’est le stade larvaire qui fait presque tout le repas, et certainement toute la croissance. La chenille fait cela tranquillement et secrètement.

Les chenilles passent par 5 stades de croissance. Les stades «instar» sont le nombre de fois où les chenilles perdent leur peau. Elles doivent se débarrasser pour laisser plus de place à la croissance.

 chenille-couleur

La transformation : de la chenille en papillon

 

Lorsqu’elles ont dépassé leur peau actuelle, une hormone appelée ecdysone est libérée, demandant à la larve de muer. Après avoir mué environ cinq fois, la larve cesse de se nourrir, se bloque la tête en bas à une brindille ou à une feuille, puis se tord un cocon soyeux ou se mue en une chrysalide brillante.

Le changement qui s’opère dans la chrysalide est assez lent et progressif. Le corps de la chenille est digéré de l’intérieur vers l’extérieur. Ce processus est conduit par la même hormone, l’ecdysone, mais cette fois, il fonctionne en conjonction avec une autre hormone appelée hormone juvénile.

L’hormone juvénile est indispensable à la survie de la chenille avant qu’elle ne se transforme. C’est le manque d’hormone juvénile qui provoque le processus de métamorphose. Selon le type de chenille et les conditions météorologiques, la chenille atteindra sa taille maximale en 9 à 14 jours environ.

 chrysalide-papillon

Formation du nouveau corps

 

Durant les trois à quatre premiers jours d’emprisonnement, la chrysalide est remplie de liquide riche. Ce liquide permet aux cellules de se développer et ainsi former un nouveau corps pour la chenille. Ainsi, une fois que la larve atteint sa conversion finale et commence sa métamorphose, des phénomènes étranges se passent dans son corps.

De nombreux organes sont cachés dans la chenille et prennent une nouvelle forme dans la chrysalide. L’ancien corps est décomposé en cellules imaginales mais tous les tissus ne sont pas détruits. La plupart des vieux tissus est incorporé dans le nouveau corps de l’insecte.

processus-chenille-papillon

Les cellules des muscles, de l’intestin et des glandes salivaires de la larve sont digérées et servent de pièces de rechange au futur papillon. Chaque cellule est programmée pour s’autodétruire grâce à l’activation d’enzymes.

Les enzymes déchirent les protéines de la cellule, libérant un matériau de premier choix pour la fabrication des papillons. Sous la peau d’une chenille, les débuts des ailes se forment avant qu’elle ne jette sa peau pour la dernière fois.

Nous pouvons assister à une formation complète des ailes du papillon dans la chrysalide. Les pièces buccales suceuses d’un papillon sont formées à partir des pièces buccales à mâcher de la chenille. En effet, un disque imaginal deviendra une aile et d’autres disques forment les pattes, les antennes et les autres organes du papillon.

 de la chenille au papillon

Changement de couleur

 

Suite à une forte consommation d’énergie suscitée par la métamorphose, la chrysalide perd environ la moitié de son poids. Lors de la transformation, la chrysalide ne peut ni excréter ni déféquer. Les déchets s’accumulent et il y a des déchets azotés qui peuvent être vus comme un liquide de couleur rougeâtre sous le papillon après sa sortie.

La transformation complète prend environ deux semaines. Certaines espèces arrivent à survivre durant l’hiver à l’intérieur de la chrysalide et les mutations prennent quelques mois. Les papillons de nuit subissent la même transformation mais ils forment un cocon au lieu d’une chrysalide. Un cocon de papillon est une couverture en soie d’une chrysalide.

cocon-papillon-de-nuit

Quelques jours avant le jaillissement du papillon, la chrysalide prend une autre couleur. Les motifs et la couleur du papillon sont visibles à travers la chrysalide. Le papillon s’échappe de son cocon protecteur et pompe le sang dans ses nouvelles ailes. Puis il s’envole.

En tant que papillon, ce type boit du nectar et passe ses journées à polliniser nos jardins. Les papillons atteindront leur pleine maturité en 4 à 7 jours selon le type de papillon et le cycle recommence.

nourriture-papillon

Une bonne coexistence de la larve et du papillon dans l’écosystème

 

Cependant, la métamorphose n’est pas seulement une belle transformation physique. C’est un étonnant affichage du mécanisme évolutif à l’œuvre. En effet, les papillons et les chenilles ne sont non seulement physiquement différents mais leur comportement diffère également. L'un vit dans les arbres et l’autre vole dans le ciel.

Egalement, leurs nourritures ne sont pas similaires. La chenille mange des feuilles tandis que le papillon s’alimente en nectar. Il y a beaucoup de place pour les deux types de coexister dans l’écosystème car ils n’interfèrent pas avec les stocks alimentaires de l’autre.

Nous espérons que cet article de blog vous a plu et a répondu à toutes vos questions, pour nous remercier n'hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter et à venir visiter notre superbe site atelier papillon. À bientôt pour découvrir d'autres articles de blog et être incollable sur les papillons !

← Article précédent


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.